22 nov 2012

« La durée toute pure est la forme que prend la succession de nos états de conscience quand notre moi se laisse vivre … »

« La durée toute pure est la forme que prend la succession de nos états de conscience quand notre moi se laisse vivre, quand il s’abstient d’obtenir une séparation entre l’état présent et les états antérieurs. Il n’a pas besoin pour cela de s’absorber tout entier dans la sensation ou l’idée qui passe car alors au contraire il cesserait de durer.
Il n’a pas besoin non plus d’oublier les états antérieurs. Il suffit qu’en se rappelant ces états, il ne les juxtapose pas à l’état actuel comme un point à un autre point mais les organise avec lui comme il arrive quand nous nous rappelons, fondu pour ainsi dire ensemble, les notes d’une mélodie. »

Essai sur les données immédiates de la conscience – Bergson

Retour à l'actualité